Munie de son cuatro, Maria Fernanda de Caracas raconte des histoires de bistrots, du village, de l’arrière pays.

De sa voix haute perchée, elle traverse le chansonnier vénézuélien et révèle ses propres compositions, nourries de la tradition. Ce sont des paysages à danser ou a contempler surgissant par l'effet d’un texte, d’un rythme, d’un effet de son pédalier, le voyage est imminent.

Un dialogue entre le présent, le futur et le passée de son pays, entre géographies distantes et proximités du cœur. 

Maria Fernanda

de Caracas

solo

© 2023 by EMILIA COLE. Proudly created with Wix.com